Représentants de sport

Tulle, le 02 septembre 2021
à M. le Maire de Tulle
M. l’Adjoint aux sports de Tulle,
M. le Président de Tulle Agglo,
Mme la Vice-Présidente en charge des sports Tulle Agglo,
Mme la Députée de la Corrèze,
M. le Député de la Corrèze,
Messieurs les Sénateurs de la Corrèze,
Mme la Préfète de la Corrèze,
Objet : lettre ouverte aux élus et représentants de l’Etat / application du passe sanitaire au sein des
associations.
Mesdames, Messieurs, élus et représentants de l’Etat en Corrèze,
Présidents, trésoriers, secrétaires, membres de différentes associations tullistes nous sommes réunis, le
vendredi 27 août 2021, pour échanger au sujet :

  • des difficultés de l’application du passe sanitaire dans le cadre associatif ;
  • des conséquences de celle-ci, risquant de mettre en péril nos associations, souvent déjà mises à
    mal après deux saisons compliquées.
    Nous avons en effet relevé de nombreuses questions et inquiétudes quant à la mise en pratique du
    contrôle de ce passe. Problématiques que nous vous soumettons ici afin que vous preniez conscience
    des difficultés, voire des impossibilités, d’appliquer ce contrôle au sein de nos structures :
    Comment trouver des bénévoles pour gérer ce contrôle ?
  • Sachant que ce contrôle doit être systématique et répété à chaque accès d’un équipement, chaque
    jour de rendez-vous, et pour chaque adhérent et/ou accompagnant (puisque le « passe sanitaire »
    n’est valable que ponctuellement pour certains / tests PCR).
  • Sachant qu’une partie des bénévoles refuse catégoriquement d’effectuer ce type de contrôle, le
    considérant comme discriminant et relevant de la vie privée.
  • Sachant qu’il peut y avoir plusieurs lieux / accès / espaces à contrôler simultanément.
    Comment gérer les contrevenants, récalcitrants au contrôle du passe sanitaire sachant
    que les responsables associatifs n’ont pas de pouvoir de police ?
    Les citoyens n’ayant pas vocation à contrôler leurs semblables et n’étant pas formés ni qualifiés
    pour prendre des mesures coercitives.
    Comment assurer la démocratie interne ?
    Sachant qu’il n’est plus possible de se réunir dans un lieu public sans passe sanitaire, excluant de
    fait des élus associatifs qui ne seraient pas en mesure de présenter un passe, bloquant ainsi la
    représentation démocratiquement élue au sein des associations concernées.Comment faire fonctionner une association qui, du fait de l’obligation d’avoir à
    présenter un passe sanitaire pour pratiquer un loisir, va perdre des adhérents, licenciés ?
  • Sachant que la plupart des associations rémunèrent leurs salariés et/ou intervenants extérieurs en
    grande partie grâce aux revenus des adhésions et licences.
  • Sachant qu’en milieu rural où les effectifs sont déjà limités en temps normal, on peut s’attendre à
    ce que des équipes soient contraintes à renoncer à leurs engagements en compétitions, faute d’un
    nombre suffisant de personnes (cela risque d’être le cas à Tulle dans les sports collectifs,
    particulièrement dans les catégories « « jeunes »).
    Difficile aujourd’hui d’anticiper la baisse du nombre de licences mais si l’on se base sur la baisse
    de fréquentation des cinémas (-50%), restaurants (-20%), grands centres commerciaux (-30%),
    médiathèques (-50%) 1 , etc. depuis l’entrée en vigueur du passe sanitaire, on peut légitimement
    craindre une perte importante de nos adhérents.
    Sans réponse à ces questions, nous, bénévoles investis dans nos associations, sommes
    extrêmement inquiets pour la survie de nos structures, pour l’offre de loisirs qui risque de
    s’amenuiser à Tulle. Certains d’entre nous ayant déjà démissionné, faute de solutions à ces
    problématiques. D’autres, se sentant « coincés », ne savent comment – et si – la saison va pouvoir
    démarrer dans ce contexte. D’autres aussi sont confrontés à des tensions internes à leur
    association, tensions qui risquent de conduire à d’autres démissions, le climat y étant explosif.
    Nous sommes sans solution, démunis face aux contraintes induites par l’application du contrôle
    du passe sanitaire dans le cadre associatif.
    Nous attendons des réponses à nos interrogations et, s’il n’est pas possible d’en apporter, nous
    comptons sur votre responsabilité d’élus pour relayer au plus haut nos problématiques. Des
    mesures concrètes doivent être prises pour nous permettre de continuer à faire vivre socialement,
    culturellement et sportivement vos territoires.
    La survie de nos associations est en jeu. La survie de notre territoire également !
    Nous attendons vos réponses à asso.tulle@gmail.com
    Nous vous remercions pour votre attention.
    Cordialement,
    Le Kayak Club Tulliste, V.Botton (Volley Tulle-Naves), M. Faucher, B. Gibiat (président
    démissionnaire du Volley Tulle-Naves), R. Loseille (président de l’Echiquier Tulliste), D. Morisot,
    P. Peyrusson (président démissionnaire de l’association Yoga Harmonie), J-M Verdier (président
    de Corrèze Arts Martiaux/ Aïkido Tulle), et d’autres membres d’associations tullistes qui ont
    préféré garder l’anonymat.
    1
    Chiffres France Info du 30/08/2021.